Financier

money man 2

A los ocupantes del 17 de septiembre

HÉ ! FINANCIER, la foule est dehors. Le passé, le futur et le présent sont dehors. Les professeurs, les cuisinières et les marginaux également. La rumeur dit qu’ils te cherchent.

HÉ ! FINANCIER, ils te demandent ce qui se passe. Et combien de sang tu as versé sur le sol de la boucherie. Les chiffres continuent de courir mais vers où courent-ils ? La foule est dehors et te le demande.

HÉ FINANCIER, FINANCIER, le maire te téléphone. Il veut savoir si tous ces gens sont rentrés chez eux. Ces mères et ces pères, ces étudiants et ces cuisinières. Ces professeurs et ces prédicateurs, une seconde, je vais regarder.

HÉ FINANCIER, FINANCIER, les tentes sont toujours dressées, les chants sont encore chantés et le café est dans les tasses. La nuit est sur le point de tomber et le soleil se couche. Mais il y a encore une masse de bonnes gens qui traînent alentour…Leurs yeux sont grand ouverts et leurs voix sont fortes. Les panneaux sont larges et les sourires brillants. C’est noir et blanc et fièrement incolore. Par le ciel, j’estime que ça va être une nuit d’enfer.

HÉ FINANCIER, PAUVRE FINANCIER, tu devrais passer par derrière. Car les forces de la cupidité sont attaquées. Par des hashtag’s et des voix qui s’époumonnent. Et financier, financier, je n’ai pas besoin d’une promenade. Mais si tu as besoin de moi…

Tu peux me trouver dehors.


Par Wasalu ‘Lupe Fiasco’ Jaco
Traduit Par Thierry Bouchy

Cet article est également disponible en : Anglais, Espagnol, Turc

À propos de l'auteur :

. Follow him on Twitter / Facebook.